Plan LITTORAL 21

Midi Libre du  mercredi 20 décembre 2017

Économie

Plan Littoral 21 :

De nouveaux projets financés Dans le cadre du Plan Littoral 21, au budget d’1 Md€, la Région et l’État continuent de soutenir les projets d’aménagement  du littoral. Seize projets  ont obtenu des soutiens financiers suite au vote des élus réunis en commission permanente vendredi dernier. Il s’agit de réalisations pour un littoral attractif (aménagement d’avenue à Vias, du cœur de la station du Cap d’Agde, du front de mer à Banyuls, de la restructuration du camping les Ayguades à Gruissan, etc.) ; soucieux  de l’environnement  (récifs artificiels à Agde, aménagements des ports de Leucate, Sainte-Marie- la-Mer etc.) ou encore  pour un littoral innovant (création d’une base pour bateaux à foils à La Grande Motte, construction d’une plage d’exercices aux manœuvres de pont de navires à Sète). 

Et Narbonne-Plage : RIEN , à vous de juger

Marché de Noël au Château Rouquette

Quartier pour les élus, "village" pour la plupart des résidents, Narbonne-Plage s'est animé en cette mi-décembre par des manifestations ponctuelles certes, mais dans lesquelles toujours les mêmes têtes vues sur ces lieux différents.

Ce dimanche, c'était le marché de Noël au Château Rouquette. Une première sur la station, manifestation orchestrée de main de maître par Madame Boscary, attentive à tous les détails de l'organisation qui a accueilli bien des promeneurs par ce dimanche ensoleillé.   

A l'intérieur, dans le caveau, pour les dégustations du très large panel de nectars proposé aux visiteurs, à l'extérieur pour les huîtres de Gruissan, les fromages, les châtaignes, le miel de l'Hérault, tous les étals, sourires ensoleillés, ont fait preuve d'un grand talent dans l'accueil des clients.

Jacques Boscary, quant à lui, guidait une visite des lieux de stockage au cours de laquelle,  les demi-muids (600 litres) et les bordelaises (225 litres) livraient leur secret de fabrication avec des bois de chêne issus de l'Allier ou de Sologne. Ces barriques sont ensuite revendues au public (après 2 ans d'utilisation pour les bordelaises et 3 voire 4 ans pour les 1/2 muids). 

Une opportune manifestation gastronomique, réussie, et qui, n'en doutons pas prendra de l'ampleur avec le temps. 

La reconnaissance du sérieux et du travail bien fait

Depuis quelques années le président de l'ANPG (Association Narbonnaise de Pêche au Gros) Louis Madaule et les membres de l'association souhaitent de joyeuses fêtes à toute l'équipe de la capitainerie du port de la station.

René Péréa en tête, le capitaine bien sûr, et tous ses équipiers, les trois gaillards que rien n'arrête, à laquelle s'était agrégée Elodie, la secrétaire, ont reçu des membres de l'ANPG une belle corbeille de produits régionaux en guise de remerciements pour l'énorme travail qu'accomplissent à tour de rôle ces personnels communaux, ces hommes et dames trop souvent moqués, dénigrés mais oh, combien efficaces surtout ici. Par tous les temps, leur présence rassure les capitaines car la surveillance, par exemple les jours de grosse tempête est précieuse et réconfortante pour les propriétaires d'embarcations qui savent et connaissent l'efficacité et la promptitude de ces hommes de terrain. 

Ils méritaient d'être à l'honneur: c'est fait.Bravo à eux. 

Une crèche polaire aux Karantes

Le calendrier de l'Avent réserve bien des surprises aux enfants et même aux grands enfants que sont les parents ou plus...

Cette année aux Karantes, trois commerçants se sont liés pour essayer de faire vivre en cette période de fêtes ce mini-quartier si particulier. La manufacture des "Karlingueuses", la brasserie de "Bacchus" et le plus ancien de la place:"Chez Vargas", chez Yves bien sûr, une soirée haute en couleurs et en surprises attendaient les résidents.

Une crèche polaire imaginée par Jean Prouzet, artiste peintre et fabriquée par les Karlingueuses ornait magnifiquement la devanture de leur atelier. Loin des polémiques actuelles sur l'implantation d'une crèche en tel ou tel lieu, ici, les santons sont en carton, peints et du meilleur effet. Chacun reconnaîtra sur le cliché les personnages principaux de cette originale crèche polaire imaginée par Jean.

Autour de boissons chaudes, de châtaignes, et autres amuse-gueules, la mini- communauté des habitués des Karantes pouvait faire la fête en se disant que demain , une autre page du calendrier de l'Avent ferait apparaître une autre surprise.  

 

Début des travaux de la partie routière de l'avenue du port

L'avenue du port, de la partie rue des plies à la place des Karantes, va faire peau neuve. Cette rénovation améliorera le confort et la sécurité des usagers . Le revêtemnt de la chaussée et du trottoir en enrobé remplacera le très ancien revêtement bicouche. Le stationnement se fera des deux côtés de l'avenue afin d'obtenir un effet "chicane" qui obligera les véhicules à réduire leur vitesse. Par ailleurs, une bande cyclable sera matérialisée sur le trottoir.

D'autre part la réfection de l'éclairage public diminuera la consommation électrique en utilisant des matériels lumineux avec des LED. Les anciennes canalisations d'eau ont également été renouvelées.

Par contre, la promenade, sensus stricto, ne semble pas pour le moment, faire l'objet de modifications importantes. Il est vrai que celle-ci avait été rénovée en 2013. 

Précision cependant, la circulation est interdite et déviée, sauf pour les riverains , sur cette portion de route jusqu'à la fin des travaux, environ en mars 2018. La signalisation routière est en place

L'amitié et la peinture

Yves Vargas ne manque pas d'amis depuis qu'il est, lui et sa famille aux manettes de son établissement des Karantes. Et depuis des années les rencontres de bistrot donnent lieu à des amitiés solides. C'est ainsi que Yves a rencontré son ami Bernard, retraité de ventes en automobiles. Bernard Rigaud, artiste peintre, captivé par les natures mortes de notre région Bages, Gruissan et tous nos trésors environnants, mais aussi portraitiste, plus de 200 portraits à son actif.

Cette histoire d'amitié s'est concrétisée par les réalisations du peintre afin d'orner l'établissement de Yves. Yves Vargas est un vrai "aficionado" des corridas, Béziers certes, mais essentiellement Nîmes où il se rend pour les "temporadas" dès qu'il le peut. Bernard Rigaud a donc réalisé un véritable cadeau de Noël pour Yves en réalisant toute une série de toiles mettant en valeur la corrida.

Bravo l'artiste et vive l'amitié.

 

Souvenir, souvenir. J'y étais...

Certains de mon âge, le même que le sien, se souviennent sûrement du passage de Johnny Hallyday à Narbonne-Plage. C'était dans les années 1970 , le 27 juillet 1975 exactement, lors d'une tournée mémorable de RMC (Radio Monte-Carlo).

Accompagné de Carlos, et de Sylvie Vartan, ils ont enflammé la station. Plus de 20 000 personnes, peut-être davantage, des voitures partout une foule énorme.Les spectateurs étaient même venus la veille, dormant dans les voitures pour être aux premières loges.

Oui, je me souviens que le podium était installé, dos aux tennis actuels, le terrain vague était vierge et nu et la foule a envahi cet espace jusqu'aux "vendangeurs" avenue de Provence.

Carlos a assuré la première partie du spectacle, il a d'ailleurs chanté quelques morceaux avec Sylvie puis a laissé la scène au couple mythique, Johnny et Sylvie, qui ont embrasé la station quand ils ont interprété le titre écrit pour eux :" J'ai un problème". Là, la foule a repris en choeur cet immense tube en hurlant de joie et se mit à accompagner les deux icônes. Le délire total.

Soirée mémorable à jamais écrite dans l'histoire de Narbonne-Plage

Pour ne pas être ridicule (s)  on se moque des gens sournoisement. Certains chroniqueurs trichent (la photo couleur n'existait pas à cette époque, ni les appareils numériques), copient textes et photos, envoient des mails pour signer des pétitions, NON, on ne triche pas avec l'info.  Même après la mort d'un grand chanteur adulé par des générations de fans et des millions de gens il est facile avec les moyens modernes de prendre les gens pour des imbéciles, mais la VERITE, puis la HONTE éclatent toujours à la figure de celles et ceux qui trichent pour se rendre intéressants, les premiers (non, souvent les derniers!), les plus forts... La modestie est une qualité parmi tant d'autres; elle  se mérite. 

D'un titre à l'autre...

D'UN TITRE A L'AUTRE

Les auteurs, comme les lecteurs, connaissent l'importance des titres : titres de livres, titres de poèmes....Pour les uns, il s'agit de choisir la désignation la plus juste, qui apparaîtra sur la couverture, et qui suscitera l'envie de découvrir le contenu. Pour les autres, les acquéreurs, la dénomination est l'élément déterminant sur le choix de tel ouvrage plutôt qu'un autre...Le titre en effet met en valeur le texte qui suit, en le condensant dans une formule choc. Les deux invités de la dernière soirée poésie à la salle Monfreid, Muriel et Yves Carchon, ont présenté une quinzaine de romans dont la variété des titres avaient de quoi inspirer les poètes : Croire en son destin, Maudit blues, Conversations à deux, Deux vies dans un vitrail, Le tombeau des patriarches...Chacun a interprété à sa manière ces formules sur un mode poétique, jeu qui a conduit l'un des participants à utiliser tous les titres en un seul poème. Mais le thème qui a retenu l'attention est celui des romans coécrits par le couple : Les volontaires de la nouvelle France et Les moissons de l'exil, aux éditions Aloès, qui racontent l'histoire des premiers colons arrivés en Algérie en 1848 jusqu'à l'insurrection kabyle qui sonne le glas de l'époque des pionniers. Ici dans notre station, la "vague"sculptée rappelle le retour des héritiers de cette colonisation.

Les deux romanciers, d'une même souriante passion, ont su dévoiler les histoires palpitantes qui se cachent sous les titres de leurs livres, avant de les dédicacer. 

Prochain lundi poétique : 22 janvier 2018 avec un auteur Narbonnais André Oyhenart. Contact Marie-Andrée Balbastre tél. 06 76 77 52 78.

Les parents d'élèves à mettre à l'honneur

L'école laïque, institution fondamentale de la République, représentée sur la station par l'école Gaston Bonheur, possède en son sein, une Association de Parents d'Elèves (APE) qui, loin de faire de la figuration administrative, participe très souvent aux activités de l'école comme les sorties, l'achat de matériel scolaire, la fête scolaire, un petit cadeau de Noël pour les enfants.... et toutes ces activités sont menées par des bénévoles comme Estelle, la présidente, entourée de Betty, Stéphanie , Alexandra, mamie Coco, et bien d'autres.

A l'occasion de Noël, elles organisent chaque année une bourse aux jouets en la salle Tramontane afin d'aider les nombreuses familles à acquérir de jouets peu usagés dont les enfants, en grandissant n'utilisent plus. 

Ce dimanche, le choix était très large allant même à proposer des friandises réalisées par quelques mamans ou mamies (n'est-ce pas Coco?)  dont les recettes seront reversées à la coopérative scolaire afin d'améliorer l'ordinaire. Bravo Mesdames.

Un "pointu" échoué

Le mauvais temps aidant: vent, froid, ciel gris, mer hivernale grisâtre, il fallait tout ça pour faire échouer un «pointu» ,bateau caractéristique des plages méditérranéennes, sur le giratoire nouvellement modifié de l’avenue des cigales et de l’avenue des Karantes. Après la chaise longue de la rue Duguet-Trouin, voici donc cette embarcation (qui mériterait un joil coup de peinture, il arrivera probablement avant l’été) , une tendance qui va dans les sens d’amélioration de la décoration pérenne de la Côte des Roses. 
Pour bien montrer et ancrer la tradition portuaire de la station, ce bateau orne l’avenue menant au port et se trouve «échoué» juste en face du marchand de bateaux à moteurs et accessoires marins «BC Marine» dont le couple -propriétaire Barbera-Camus est toujours resté fidèle à Narbonne-Plage.
«L’ARISTéE» immatriculé «ST 310776» repose en paix et trônera pour longtemps encore sur ce carrefour très souvent aménagé et remanié dont les réussites florales ont été éphémères. ❡

Nouveau concept chez l'écailler

Plusieurs y ont cassé leur coquille. Farid va-t-il réussir ? N’en doutons pas. Son atelier d’écailler  "La Madrague"sis rue du Marin (07 82 29 14 30), vous a déjà proposé cet été, non seulement la vente de crustacés et coquillages à déguster sur place dans une salle rustique mais spacieuse ou à emporter. Mais Farid (ex Café de la Poste à Narbonne) a toujours des idées originales. En saison creuse, sauf pendant les fêtes où il sera ouvert tous les jours, son étal vous attend le week-end (vendredi, samedi et dimanche) et «c’est une première sur la station,» puis, dès le mois de mars il sera réouvert en permanence .
Ses produits sont essentiellement issus de l’étang de Thau, mais aussi de notre belle bleue, de l’océan avec une diversité qui en étonnera plus d’un. L’idée essentielle est que le client entrant dans la boutique réalise son plateau lui-même et emporte ou mange ce dont il a par avance salivé!Les crustacés en tous genres, langoustes, langoustines, gambas, crevettes,crabes sont aussi servis sur place ou à emporter. Car si vous décidez de manger en ce lieu dans une salle chauffée, la restauration est ultra propre (cuisine ouverte) et vous dégusterez votre met soit à la plancha soit cuit à notre guise accompagné de légumes frais «pas de congelé» précise -t-il.
Le tout pour bien lancer l’idée que dans ce quartier de Narbonne, Narbonne-Plage, la Côte des Roses, vit aussi en hiver sans aller chercher ailleurs

De tout, un peu, avec modération...

L'aménagement du giratoire de l'avenue des cigales

La saison hivernale sur la station est d’un calme assourdissant. Aussi, est-il difficile de trouver des sujets d’actualité.
Une fois n’est pas coûtume, quelques petits échos donneront aux résidents des «nouvelles» de la Côte des Roses.
Après l’aménagement des abords du chemin conduisant aux Exals, voici la modification du giratoire sis sur l’avenue des cigales et l’avenue des Karantes. Afin de limiter la vitesse des véhicules sur cette artère trop souvent meurtrière, la Ville de Narbonne a procédé à des aménagements de signalétique horizontale et verticale afin de ralentir les véhicules.
Est-ce bien respecté? Ceci est une autre histoire malgré un panneau annonciateur de contrôles radars. Mais, l’état de la chaussée de cette artère transversale est tel qu’un traitement de faveur plus approndi devient impératif.
Autre mise en route pour l’hiver et le printemps prochains, la réfection de la chaussée, du stationnement et de la sécurité (piste cyclable) sur l’avenue du port entre la rue des plies et la place des Karantes. Cette réalisation déjà programmée sous l’ancienne municipalité arrive enfin.
Enfin, dernière annonce, une enquête sur le centre de vacances AVEA (ex-colonie La Poste-PTT) sur les hauteurs (chemin de la falaise) pour une réhabilitation et la construction de deux bâtiments supplémentaires.
En attendant les fêtes de Noël, les associations mettent la dernière main aux animations qu’elles prévoient pour cette période.

Le traditionnel beaujolais fêté à la Boule Lyonnaise

La tradition des «gones» lyonnais n’est pas oubliée à la Boule Lyonnaise. Du président fondateur Georges Claudon, aux dirigeants actuels amenés par Martine Guinard, la présidente et son équipe, Gérard et Yvette Gonnet en tête mais aussi, Maryse Massat, Gérard Cornu, Claude Marchais, Michel Perrin, Hélian Barre et tous les autres, tout le monde était là.
Si l’entrée de la fête était composée de charcuteries lyonnaises, évidemment, préparées entre autres par Christine Cornu et bien d’autres petites mains pour un service impéccable, le civet de sanglier dégusté avec des haricots blancs fut l’oeuvre du chasseur-bouliste Hélian Barre qui offrit au club de superbes gigots cuisinés par son épouse Martine qui passa des heures à faire mijoter un civet rarement autant apprécié par la quarantaine de convives .
Mais, avant comme après le repas, les boulistes ont quand même disputé d’amicales rencontres, toujours dans la bonne humeur et une convivialité de tous les instants. Le dernier verre de beaujolais concluait la journée amicale et oh combien réussie, ponctué par un discours toujours soigné de la présidente.

L e Père Noël prépare son arrivée

Enfin ! Il est là, il arrive. Nous sommes en pleine préparation des fêtes de fin d'année et le Père Noël prépare sa monture.

Une lettre de la Ville de Narbonne vient informer les résidents du quartier de Narbonne-Plage que la promenade du front de mer va être poursuivie et rénovée. Déjà prévue et budgétée en 2014 sous la municipalité précédente de Jacques Bascou, cet aménagement arrive pour 2018! 4 ans. Il aura fallu dépasser la mi-mandat de l'actuelle municipalité pour, enfin, embellir comme il se doit cette magnifique promenade .

Confort, sécurité, éclairage, stationnement vont être améliorés  dans la portion "Rue des plies-Place des Karantes". Du 20 novembre 2017 à mars 2018, la gêne occasionnée devrait être compensée au printemps par un embellissement des lieux.

Restera la résolution du maillon manquant de l'avenue d'Aoste à la rue des plies, sans parler de la place des Karantes qui a bien besoin d'un lifting complet. Mais, "Paris ne s'est pas fait en 1 jour" donc, attendre et voir.

Le roman dans tous ses états le dimanche 26

Deux auteurs, Muriel et Yves CARCHON, seront les prochains invités de l'association Terpsichore présidée par Marie-Andrée Balbastre. Ce couple a l'originalité de partager un même amour de l'écriture. Ils ont coécrit deux romans sur l'histoire des Français d'Algérie. Et séparément plusieurs autres ouvrages sur des sujets variés, historiques, sentimentaux, fantastiques.... Muriel a publié "Croire en son destin et oser le vivre", et dernièrement "Le tombeau des patriarches"; Yves, "Dévoration", "Maudit blues", "L'envers du monde""Le cerbère du canal"..Les poètes seront invités à se laisser librement inspirer par un de ces titres, et le public découvrira le large éventail des formes littéraires que peut prendre le roman.

Entrée libre. Salle Henry de Monfreid sous la mairie annexe, avenue du Théâtre.

Renseignements : MA. Balbastre tél. 06 76 77 52 78,poesie.terpsichore@wanadoo.fr.

 

 

André Viola et les conseillers de Narbonne 3 en visite à l'ESAT

Les élus et responsables en visite

 Avancer sans oublier l’essentiel, tel était le résumé de la visite

Le 24 septembre 2016 était inauguré le foyer La Clape à Narbonne-Plage après un an de travaux. Accompagné et soutenu par le Département de l’Aude, ces travaux avaient pour objectif d’offrir aux résidants un lieu répondant à leurs besoins quotidiens mais surtout à favoriser leur autonomie ainsi que leur intégration à Narbonne. Pour cela, 19 studios et un T2 ont été créés et les espaces de vies communs réhabilités.
Le 6 novembre dernier André Viola, Président du Conseil Départemental, accompagné des élus du canton Narbonne 3 Hélène Sandragné et Patrick François, s’est rendu sur place afin de faire un bilan sur ce dispositif « habitat » en rencontrant le personnel encadrant mais aussi et surtout les résidents en situation de handicap mental.
A cette occasion le Président de l’Afdaim-Adapei 11, Monsieur Jean-Paul Fréjus ainsi que la Directrice du Foyer La Clape, Madame Christiane Lotigié, ont rappelé la principale mission de l’établissement qui est d’assurer « un accompagnement dans les temps de la vie personnelle et sociale des personnes en dehors du temps de travail pour favoriser les situations d’ouverture et de rencontre vers l’extérieur initiatrices de vie sociale ».
Le plus important aura été sans conteste la rencontre avec les résidents du foyer qui ont ouvert la porte de leur logement et d’expliquer l’importance d’avoir un espace de vie privée qu’ils gèrent eux-mêmes en toute indépendance. Les gestes mêmes les plus simples rendus ainsi possible relèvent d’une victoire dans la longue marche de l’autonomie et de l’intégration.
Cette visite fut également l’occasion, pour André Viola, de rappeler les solides relations que l’Afdaim et le Département de l’Aude entretiennent. Tout en saluant le travail du Président de l’Afdaim/Adapei11 Monsieur Jean-Paul Fréjus et de tout le personnel qui œuvrent au bien-être et au bien-vivre des personnes en situation de handicap il insista également sur le fait qu’ensemble « nous œuvrons à une ambition commune, et c’est ce qui nous rassemble aujourd’hui : offrir le meilleur service public possible aux personnes en situation de handicap et à leurs familles. Par votre implantation sur l’ensemble du département vous participez à l’aménagement harmonieux des territoires audois. »
La société d’aujourd’hui, plus encore celle de demain, porte un regard nouveau sur le handicap. Cela se traduit par des mesures concrètes suite à la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances comme l’accessibilité de la société aux handicapés, l’instauration du droit à compensation… Pour Hélène Sandragné, Vice-Présidente déléguée à l’autonomie, aux personnes âgées et au handicap, « l’échelon départemental porte des actions fortes, la réhabilitation des bâtiments du foyer de Narbonne-Plage en est un exemple… Le Département de l’Aude, à travers ses nombreuses compétences, fait incontestablement avancer nos territoires, les modernise. Si le Département avance, progresse mais il n’en oublie pas pour autant l’essentiel : la Solidarité envers les Audoises et les Audois quel qu’ils soient. »

L'ANPG endeuillée

Jean-Yves Bilbe

Jean-Yves BILBE nous a quittés
Horrible nouvelle ce matin à la lecture de la presse narbonnaise. Un tragique fait divers, comme il y en a tant et tant tous les jours, à la différence que celui-ci touche le club de l’ANPG de plein fouet.
Jean-Yves, grand et solide gaillard au cœur gros « comme ça » était un épicurien. Un copain qui croquait la vie à pleines dents : la Nature était son Eden, la chasse (il appartenait à la Dianette de Fleury), la pêche au gros surtout, mais aussi toutes les autres, le rugby, n’était-il pas un ancien joueur de RC Narbonne-Plage ? Et de quelle manière gagneuse défendait-il les couleurs orange et bleu du club! Fan de la première heure de Louis-Benoît, joueur de Toulouse maintenant, et combien de fois l'avons nous vu, "fier comme Artaban", arborer le maillot que LBM lui avait offert, quand ce dernier portait les couleurs de Bordeaux-Bègles! Oui, il était fier de son poulain.
Mais, ce qui caractérisait Jean-Yves, c'était surtout son tempérament de travailleur, de fonceur, à la vigne pour tailler, mais surtout en cuisine pour faire régaler les amis et copains avec toujours sa petite note personnelle pour agrémenter un civet de sanglier, un lièvre à la broche,... bref une joie de vivre de tous les instants qu'il exhalait de sa forte et haute voix, tel un stentor de Pérignan!
Béatrice, sa compagne, toujours rieuse et heureuse de vivre est effondrée. nous lui présentons nos très sincères condoléances.

Aménagement collatéral de l'allée des Exals

Après la saison estivale, et l’heure des bilans estivaux, place est faite aux réalisations afin de préparer la nouvelle saison.
Au mois d’octobre dernier, le Ville de Narbonne a procédé à l’aménagement du parking proche du débarcaère du canal des Exals. Il est vrai que les stationnements en tous genres fleurissaient dans cette zone et il fallait de manière douce procéder à un aménagement floral du lieu . Aménagement avec des plantations peu gourmandes en eau qui, nous l’espérons, sera respecté . Faisant face à l’aménagement opposé de l’entrée du parking, les deux lieux sont complémentaires. La mise en valeur de la décoration murale n’en est que plus agréable.

Les poètes reviennent le dimanche 26 novembre

Les «polars» d’Antoine Vetro sous le regard des poètes. La littérature policière est un monde à part qui semble aux antipodes de celui des poètes. Mais rien ne vaut une confrontation pour redéfinir deux manières d’être, ou plus précisément deux manières d’écrire quand il s’agit de la rencontre d’auteurs. Le parcours peu commun de l’invité, Antoine Vétro, qui l’a conduit de la Sicile, pays de sa famille, jusqu’au pays narbonnais, à travers divers métiers dans le domaine culturel, est à lui seul source d’histoires à raconter. Son premier roman, en effet, «Funeste opéra», a les ressorts et les personnages d’une vendetta sicilienne haute en couleurs. La lecture de quelques extraits a suffi pour donner une ambiance toute méditerranéenne à la salle Monfreid. «L’amante de la tramontane» nous laisse entendre une autre sonorité de langue, celle que le vent emporte entre Narbonne et Gruissan. Les poètes ont croisé leurs propres textes sur le thème «noir polar» et sur l’Italie, et suivi avec curiosité ce chemin personnel d’écriture que le romancier a choisi de suivre depuis quatre ans. Les romans d’Antoine Vétro sont publiés chez TDO éditions.
Prochaine rencontre dimanche 26 novembre à 16 h 30 salleH. de MOnfreid sous la mairie annexe avec un couple d’auteurs : Muriel et Yves Carchon.
Renseignements : Marie-Andrée Balbastre tél. 06 76 77 52 78, poesie.terpsichore@wanadoo.fr .

 

 

Suite du blog de Narbonne-Plage

Les articles n'ont pas disparu .....Simplement pour rendre les pages plus rapide d'accès il a fallu créer une autre page  et garder les anciennes.

BONNE LECTURE.

Rendez vous en page 2 ou 3 ou 4 .... en cliquant juste au dessus pour avoir les plus anciens.