Le mur de digue: protection indispensable

Dès sa création, Narbonne-Plage a du se doter d’un muret de protection familèrement appelé: «La digue».
Plusieurs nuisances devaient être maîtrisées: l’eau (la mer et les orages), les moustiques, et le vent.
Si les protections contre l’eau et les moustiques ont été quasiment domptées,pour le moment, il est impossible de dompter le vent, sauf à le positiver en créant des activités ludiques telles que la voile, le kitesurf, ...
Dans les années 1948, la municipalité pilotée par Louis Madaule avait déjà un autre défi: le remblaiement de la future station pour élever le niveau des sols et la protéger en créant simultanément cette digue. Mais comment ce muret fut-il construit? Avec les pierres de la Clape voisine en faisant d’une pierre deux coups. Explication: la falaise en lieu et place du Théâtre fut creusée, les blocs débités à la barre à mine et les cailloux ainsi préparés étaient acheminés sur des wagonnets jusqu’au front de mer délimité par l’architecte de l’époque (probablement René Funel). Là, les ouvriers municipaux dressaient le mur qui partait au droit du lotissement «Les Balcons de la Méditerranée»(en lieu et place des «Balcons» c’était la plage qui deviendra le camping sauvage des amateurs) jusqu’au port. En conséquence on créa le Théâtre de la Nature dans l’excavation ainsi réalisée.
D’une hauteur d’environ 60 cm, elle a résisté environ 50 ans, un demi-siècle! jusqu’à la fameuse tempête de décembre 1997 qui emporta bien des morceaux, envahissant la station avec l’eau et le sable, la mer arriva jusqu’à l’entrée du camping «La Falaise»! Il fut alors décidé de remplacer ce muret par le mur actuel, beaucoup plus haut (environ 20 cm), en béton et moins friable, jusqu’au droit de la jetée du port. Il en restait un morceau qui a été détruit (Il en reste un spécimen sur le chemin menant aux Exals)

Les Socios du RCN M installés sur la station

Grosse ambiance au bar PMU du boulevard de la Méditerranée orchestré royalement par Alain et Valérie Ruiz . 200 personnes avaient répondu à l'appel du Prince des Socios: Gérard Sutra, pour introniser 6 résidents de la station. Gérard, entouré de joueurs actuels tels Pierrick Nova, Lucas Guillaume ou Benjamin Collet ou d'anciens joueurs tels François Sangali André Belzons, Guy Martinez, Jacques Bascou, ... et de Bernard Archilla, l'actuel président du RCNM flanqué d'anciens présidents tels que le Dr Jean-Pierre Pribat, Louis Madaule et toute sa famille supporters sans faille aux côtés desquels les élus municipaux, Gaëlle Pavan déléguée sur la station, ont intronisé: Jacques Navarro, Yves Vargas, Nathalie Madaule, Pierrot Ferrer, Louis de la Rosa et Jean-François Brau.

Louis Madaule rappelait la génèse de l'association des Socios en faisant un éloge appuyé au feu président emblématique du Racing: Bernard Pech de Laclause, ( les Socios sont à rapprocher des célèbres Socios du FC Barcelone)   pour venir en aide au Racing, et rappeler que "la vie du club n'est pas un long fleuve tranquille ". Actuellement, forts de 230 membres, Gérard Sutra rappelait la fidélité viscérale des Socios au Racing, tout ça avec des amis  tels que Stéphane Mondedo (Chez Pieroot , Vinassan) Louis Madaule qu'on ne présente plus, et Patrick Navarro (agent immobilier à N.Plage) qui sera d'ailleurs le représentant de cette association sur la Côte des Roses. Enfin, Gérard fixait les objectifs, et, tout le mondillo sait, que, quand il a quelque chose dans la tête il veut arriver à ses fins, et de 24 membres actuellement, l'objectif est fixé à 34 membres en 2018.

Bernard Archilla, le président rappelait en clôture que le RCN M est"la propriété des Narbonnais et de tous les habitants du territoire". Gaëlle Pavan pour la Ville de Narbonne et Jacques Bascou, Président du Grand Narbonne, terminaient les discours en souhaitant "bon vent " aux Socios de la station avant un gigantesque apéritif dînatoire qui ravissait tous le participants.

L'été indien

Le beau temps n'en finit pas. Pas besoin d'aller à l'autre bout du Monde pour ces vacanciers carcassonnais et gersois pour prendre un bain dans une eau bleue à 18 °C , claire et limpide. Même pas gênés par un petit vent du Nord, ces retraités et leurs petits-enfants ont passé un agréable après-midi sur le sable très fin de la Côte des Roses, adossés à la digue du port et batifolant en chœur dans la grande bleue.

 
 

Nature et environnement: une laisse de mer

Narbonne-Plage a la chance de posséder une association estivale, le Club de PLongée, pour ne pas le nommer, dont un membre éminent et responsable, professeure de SVT (science de la vie et de la terre) de son état très attachée à son sport et à des valeurs qu’elle enseigne,transmet et qu’elle met en pratique sur le terrain.
Ainsi, a été créé cet été une zone jouxtant les digues du port au sein de laquelle, des prélèvements et mesures vont être effectués régulièrement afin de connaître et mesurer l’impact des changements, climatique bien sûr mais pas seulement , tourisme, incivilités, vie marine, etc...
Cette zone-témoin, à comparer avec d’autres espaces de plage, servira notamment à préserver des zones de nidification des oiseaux ou de favoriser la fixation du sable, bref d’étudier s cientifiquement un problème essentiel pour les générations futures. Merci Vanessa.
Par ailleurs, d’autres initiatives sont à mettre à l’actif ce Club Subaquatique: le nettoyage des digues du port (Crin , plomb, déchets plastiques, ...)et le comptage des oeufs de raies sur la plage, tout ça pour préserver l’environnement quotidien trop souvent négligé en zone touristique.

NARBONNE-PLAGE   (Parution du Journal)

Expérimentation d'une laisse de mer

Le club subaquatique de Narbonne-Plage mène, depuis le mois de juin, une expérimentation, soutenue par les élus, concernant la laisse de mer. Il s’agit, en effet, d’un phénomène naturel important pour l’alimentation et la reproduction des oiseaux, avec des impacts sur la fertilisation des algues et du phytoplancton. Ainsi, cet été, une zone a été créée. Elle jouxte les digues du port au sein de laquelle, des prélèvements et mesures vont être effectués régulièrement afin de connaître et mesurer l’impact des changements climatiques bien sûr mais pas seulement, tourisme, incivilités, vie marine... D’autre part, ce site ne sera pas nettoyé mécaniquement.
Cette zone témoin, à comparer avec d’autres espaces de plage, servira notamment à préserver des zones de nidification des oiseaux ou de favoriser la fixation du sable, bref d’étudier scientifiquement un problème essentiel pour les générations futures. L’objectif principal est la préservation et le développement d’une faune sur une plage revenue à son état naturel avec une observation de son impact sur la vie sousmarine, grâce à une analyse menée sur le long terme par le club subaquatique. L’autre enjeu est une sensibilisation pédagogique sur les déchets qui ne manqueront pas d’apparaître dans cette laisse de mer. Par ailleurs, d’autres initiatives sont à mettre à l’actif de ce club subaquatique : le nettoyage des digues du port (crin, plomb, déchets plastiques...) et le comptage des œufs de raies sur la plage, tout ça pour préserver l’environnement quotidien trop souvent négligé en zone touristique.

Le Conseil Départemental sécurise la route de la Clape


RD 168 – Chantier du Plan du Roy. Octobre novembre 2017.

SECURISATION de la BARRIERE ROCHEUSE

La portion de route concernée se situe sur l’itinéraire entre Moujan et Narbonne-plage, à la limite des communes d’ARMISSAN et NARBONNE, du canton des Basses-plaines et de Narbonne3. La chaussée est en contre-bas d’une barrière rocheuse naturelle, très fissurée, et dont la stabilité évolue dans le temps.
Alertés dès 2012 par des chutes localisées après plusieurs hivers rigoureux, les services routiers du Département ont procédé à des interventions d’urgence en 2013 (chute de blocs de plusieurs tonnes) et en 2014 (purges préventives).
En parallèle à ces interventions, un diagnostic général de la barrière rocheuse sur 700 m de longueur, et une étude de stabilisation ont été lancés, dans le but d’apporter une réponse globale et durable au danger que représente cette situation.
En collaboration avec les services de la D.R.E.A.L. LANGUEDOC ROUSSILLON, du Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée, de la L.P.O. de l’Aude, et de l’O.N.F., le bureau d’études spécialisé « S.A.G.E. » et le cabinet « Celtis Paysage » ont proposé un projet à la fois sécuritaire et tenant compte de la qualité des paysages du site classé de la Clape et de la sensibilité particulière de sa faune et de sa flore.
Il s’agit d’une solution mixte de confortement et de protection : Les écrans en filet métallique ne peuvent être évités pour protéger les usagers de la route des chutes de blocs de petite et moyenne taille. Pour réduire leur longueur et leur taille au minimum un système de confortement actif (tirants et des câbles) sécurise les éléments homogènes les plus gros. L’action est complétée par le nettoyage de toute la formation rocheuse (purges manuelles et à l’explosif).
L’accès au site et l’approvisionnement du chantier sont réalisés sans terrassements. Les dates d’intervention ont été étudiées de façon à déranger le moins possible les espèces protégées présentes dans les environs. Elles évitent évidemment les périodes de forte fréquentation (saison estivale, vendanges) : Le trafic moyen passe de 3 000 véhicules/jour en hiver à 12 000 en été.
L’opération se déroule ainsi sur trois années consécutives entre la mi-octobre et le début décembre. A chaque fois, la coupure complète de la circulation est absolument nécessaire pendant une quinzaine de jours à des dates fixés par l’organisation et la sécurité du chantier. Une déviation est mise en place entre Moujan et Narbonne-plage par les RD 32 et 332 (Gruissan). La route sera donc fermée entre le 15 novembre et le 6 décembre 2017. En dehors de cette période, la circulation est réglée par alternat (feux tricolores). Le montant total de l’opération s’élève à la somme 450 000 euros dont 190 000 consacrés à cette troisième et dernière tranche de travaux.

Balade sur le front de mer

Cette fin d’octobre nous gratifie d’un «été» exceptionnel, «été de la Saint Martin» disent certains, ou «été indien» pour d’autres, bref, une météo exceptionnelle qui ravit les vacanciers de Toussaint profitant encore de bains de soleil, ou de baignades oubliées ou tout simplement d’une balade sur notre magnifique front de mer. Notre joyau envié long de 1.5 km.
Construit dans les années 1950, et protégé par une digue bâtie manuellement avec les rochers de la Clape, sortis de ce qui formera à la fin, l’actuel Théâtre de la Nature ,et amenés sur la plage à l’aide wagonnets, ce mur de digue, a été partiellement détruit par la tempête de décembre 1997, et donc réhaussé d’une vingtaine de centimètres, et remplacé par un mur de béton teinté.

Ce front de mer, cette promenade a toujours été le lieu de rendez-vous des vacanciers. Il n’a pas toujours eu cette allure. De rustique, (plantations sommaires d’aloès ) à fleuri, (bac à fleurs élaborés avec toujours des perres de la Clape) , accueillant tour à tour une exposition des cluptures de J.Pierre Rives, ou plus avant les grands concours de pétanque (challenge Raoul Vires), il a été réellement transformé et embelli d'abord en 1981 grâce à l'action d'Alain Madalle qui a créé "Les Terrasses de la Mer", puis par l’équipe de Jacques Bascou (2010) qui a transformé le lieu avec la prévision budgetée (2014) de le prolonger jusqu’aux Karantes. Hélas...Pas de prolongement pour l’instant.

Pire encore, non seulement le prolongement des aménagements est occulté pour l'instant, mais l'été 2017 a vu l'implantation des manèges et autres commerces ambulants forains et éphémères qui ont totalement coupé l'immense perspective de cette magnifique promenade au risque d'aliéner la sécurité des promeneurs d'une part et des passagers des autobus d'autre part!  

Le Tennis-Club se porte bien

L’assemblée générale ordinaire du 14 octobre derniers’est déroulée autour de20 présents et/ou représentés en présence de Jacques Pairo maire-adjoint délégué aux sports et à la santé .
Le rapport moral exposé par le président Michel MIillion-Brodaz soulignait la reprise de l’école de tennis (20 enfants inscrits et 32 enfants du périscolaire ont suivi les cours toute l’année) a été voté à l’unanimité.
Le président regrettait que le club n’ait pu organiser qu’un seul vide-grenier alors que d’autres associations bénéficiaient de deux manifestations. Deplus, pas de tournoi car le club ne possède plus de club house ni de vestiaires et les terrains ne sont plus réglementaires car le sol est à certains endroits très abîmé.
Il remerciait le comité de l’Aude, et en particulier Nicolas Miguel, le Président, pour l’attribution d’une subvention de 300€ qui concernait le développement des jeunes et les efforts du club pour développer le tennis.
Il n’oubliait pas les parents de l’école de tennis qui ont participé au mois de juin à la fête du tennis, environ une quarantaine de personnes.Cette animation était réalisée en partenariat avec l’association Occitanarc qui a fait découvrir le tir à l’arc. Le bilan financier présenté par Marie -Pierre Duin ,trésorière, montre une gestion très saine malgré un léger déficit dû à l’annulation du vide-grenier et d’’une baisse des locations dues à un décor de pneus nuisibles. Mais le club, en bon gestionnaire, possède une petite réserve. Vote unanime.
Pour l’école de tennis, animée par Jérôme, le moniteur, les parents sont très satisfaits par la qualité de l’enseignement et surtout le développement du tennis auprès des jeunes. A remarquer l’entrée de trois nouveaux membres au bureau: Willfrid et Cécile Valy, Marie Jo Long, signe de bonne convivialité au sein du club.
Jacques Pairo soulignait le travail de tous et précisait qu’il fera tout pour trouver un lieu d’accueil, quant aux courts, il faut patienter.

 

 

*

 

Flash sur la zone d'activités nautiques ludiques

Depuis une quarantaine d’années cette zone située à la sortie sud de la station sur la RD 332 (route de Gruissan) a progressé à coups de sauts de puces. D’abord avec l’implantation de l’Aquajet qui au fil des années a beaucoup contribué à l’animation de cette zone. L’’édification d’un deuxième tobogan en 2015 à l’arrière de la butte initiale a contribué à l’élargissement des activités nautiques. La piscine attenante est du meilleur effet. Doté d’un restaurant et bar cette structure est le rendez-vous des familles en particulier les jours ventés. ❡
Tout à côté, une zone non-ludique mais opportune, l’aire des campings-cars ouverte à l’année. Hélas, elle n’empêche pas les indisciplinés de stationner sur la station malgré les panneaux routiers dissuasifs, avec les nuisances que cela suppose! ❡
Mais ce qui a le plus évolué ce fut d’abord l’implatation de «Zef Control» (environ 2005) qui a pris de l’ampleur après l’abandon du golf miniature (transferé de la rue du marin vers le bord de mer) et a pu se dynamiser et s’agrandir sur ce terrain avec en point d’orgue l’édification d’un chalet sur pilotis (été 2017) à cause des coups de mer violents. Tout à côté, «Jet Xtrême» pour les sports nautiques tels que le surf casting, la planche à voile, le paddle et bien d’autres activités nouvelles très attractives pour les adolescents et les jeunes. Ajoutez à cela une activités de plagiste à côté du poste de secours n°4 et vous aurez une zone totalement dédiée aux sports nautiques d’autant qu’en 2009, cette immense étendue de sable fin fut totalement interdite aux véhicules à moteur et entièrement réservée aux plagistes et baigneurs. ❡
Jouxtant cet ensemble, le camping de la Côte des Roses, géré en DSP par Campéole, complète la palette des activités.

Le noir, couleur polar chez les poètes

Les poètes du lundi se retrouveront exceptionnellement le mardi 17 octobre salle Henri de Monfreid. Le thème général sera : noir, couleur polar. L'invité de la soirée en effet, Antoine Vétro, qui habite Gruissan, est auteur de plusieurs romans policiers. Ce genre littéraire est-il éloigné de la poésie ? c'est la question que se poseront les participants de cette séance de reprise. La Sicile, l'Italie sera aussi le cadre de la soirée, le romancier étant d'origine sicilienne. Après la couleur rouge en janvier, nul doute que le noir inspirera des poèmes sombres à nos auteurs...Entrée libre.

Renseignements Marie-Andrée Balbastre tél. 06 76 77 52 78, poesie.terpsichore@wanadoo.fr. 

Evolution du caractère social de la station

Dès sa création, sous l’impulsion de Louis Madaule, maire de Narbonne, la Côte des Roses s’est caractérisée par son  ancrage social. Dans les années 1960,  Quatre colonies existaient sur la station (sur la falaise: «Beau Soleil, PTT, et SMC (env 1965) avec son lotissement du comité d’entreprise et son immeuble » avec leurs emplacements délimités sur la plage. Sur l’avenue des Cigales la colonie municipale bâtie par les Allemands pour abriter leur camp de jeunesse à l’emplacement actuel des «Bastides de la Plage». Plus tard, rue de la Fontaine de Verre, en lieu et place de l’actuelle école Gaston Bonheur, le centre aéré municipal (Env 1980) sans comparaison aujourd’hui. Enfin, sur l’avenue du Languedoc, le Foyer Léo Lagrange (FLL) démoli en janvier 2008 avec promesse avortée d'une M.A.S et sur lequel serait érigé le futur centre commercial. Ce FLL , était très florissant et très fréquenté par la jeunesse française et étrangère (allemands en particuliers). Au début, l’hébergement de nuit se faisait sous de grandes tentes-dortoirs puis il y eut des constructions annexes (petits appartements pour les familles modestes). Ajoutez à cela le camping municipal (1950) , en lieu et place de l’actuel lotissement des «Capounades» et plus tard le camping «La Falaise»(1972) pour éviter les nuisances du camping sauvage au droit des «Balcons  de la Méditerrannée» et enfin le camping «Côte des Roses» (env 1980) sans oublier l’aire des campings-cars (2005) et maintenant des centres de vacances type «Odalys».

Un peu d'histoire locale

Georges Frêche disait souvent que « l’avenir se construisait en regardant le passé ». Ce n’est pas de la nostalgie, mais un regard historique sur 70 ans d’existence la station de la Côte des Roses. Après l’avenue de la Méditerranée, jetons un regard sur la construction du port.
Plusieurs projets ont été étudiés. Où l’implante-t-on ? Au centre de la station ? Aux Karantes ? En limite de St-Pierre ? La 3e option a été choisie par les architectes de l’époque.
Les photos ci-après montrent à l’évidence que la chose ne fut pas facile d’autant que les matériels et matériaux de l’époque n’avaient rien à voir avec les techniques actuelles.
Les pieux enfoncés dans le sable et la marne ont été fabriqués chez DACA (avenue de Béziers, spécialiste du béton) et il a fallu bien des mois pour en faire l’enceinte de forme triangulaire, caractéristique de l’époque. Malheureusement, l’entretien sporadique ces quarante dernières années a abouti à l’affaissement des quais (affaissement de plus d’un mètre) avec pour conséquence une sécurité amoindrie pour les promeneurs surtout.
À cela ajoutons, l’exiguïté du bassin, améliorée trente ans après le début de la construction par la création de quais supplémentaires en empruntant l’espace sur le domaine maritime, ce qu’on appelle l’avant-port. Pour revenir sur l’exiguïté, qui aurait pu imaginer il y a 70 ans le boom des vacances (nous sortions de 1936 et des congés payés) et l’envolée du nautisme ?
Quant au nom, beaucoup l’appellent Pierre Brossolette, d’autres souhaiteraient bien d’autres appellations (en particulier Josette Guiraud). En fait, il n’a jamais été inauguré officiellement car le sujet est très sensible.

Un grand serviteur de la Côte des Roses s'en est allé

Robert AMOUROUX est parti ce mercredi soir 4 octobre, en toute discrétion en laissant un grand vide chez ses amis et camarades.

Après de brillantes études au lycée  Pierre de Fermat à Toulouse avec, d'ailleurs bien des amis narbonnais, puis la faculté de droit, grand résistant médaillé, décoré de la Légion d'Honneur, il est venu à Narbonne très tôt en qualité de secrétaire général de la Ville de Narbonne pendant l'exercice de Louis Madaule puis Francis Vals.

Des convictions vissées au corps, convictions sociales et humanistes, il aidera les maires successifs à implanter sur Narbonne et Narbonne-Plage les structures sociales adéquates afin que les Narbonnais se retrouvent le mieux possible dans leur ville et dans leur vie. 

Il rencontrera Marcelle Crouzat (Directrice des affaires sociales de Narbonne d'alors) qui deviendra son épouse et là, commence une vie en couple et en duo qui peut servir d'exemple à bien des politiques d'aujourd'hui.

 

Evolution de la signalétique sur la station

Peu d’événements sur la station. Simplement à remarquer l’implantation au milieu de l’été d’une nouvelle signalétique. L’orientation, en particulier des piétons, en est ainsi grandement facilitée. Après la correction d’un petit couac quant à une indication directionnelle corrigée, tout est rentré dans l’ordre. ❡
Sur l’avenue de la Méditerranée, les indications sont plurielles et bien orientées. ❡
À « Evasport », le grand panneau décrit toutes les activités du centre sportif en omettant l’indication du tennis voisin et de la danse country ! ❡
À remarquer également, la création signalée d’une zone très particulière « Laisse de mer » près du port. Zone caractéristique par sa diversité biologique et écologique, très observée par les spécialistes. Les vacanciers sont prévenus de l’existence de ce lieu d’observations et doivent donc tenir compte de cette spécificité.

Repas de fin de saison pour l'ANPG

L’ANPG (Association Narbonnaise de pêche au Gros), association phare de la station, chère au président Louis Madaule, vient de terminer sa saison d’une délicate manière en invitant tous ses membres (dans la limite des places disponibles) à l’Hôtel de la Plage (Brasserie des Karantes), place des Karantes, autour d’un excellent repas. Si la convivialité était de mise comme d’habitude, l’idée était surtout de signaler à tous les pêcheurs la fin de la période de pêche réglementée mais aussi l’ouverture de la pêche «no kill» , c’est à dire que le poisson pêché , après le plaisir de l’avoir attrapé, doit être impérativement remis à l’’eau pour le «cueillir» plus gros l’an prochain.
Dur, dur mais quand on est un défenseur des milieux naturels, il faut se plier aux règles communes afin de préserver les espèces.
Le rappel des règles de vie commune étant fait, le repas continuait aux sons de l’ochestre «Les Zigotos» au sein duquel, l’ancien président de l’ANPG, Gilles Fonghetti,nous enchanta avec ses refrains connus et très aménagés qui ont fait le bonheur de tous les convives partis le coeur léger empli de camaraderie et l’estomac garni sans avoir besoin de «brouméjer», c’était tellement bon!

Retour des activités associatives dans la station

Dans un précédent article nous soulignions le calme automnal après la saion estivale. Eh bien cette période s’ouvre sur la première annonce de l’automne par un communiqué de «Narbonne-Plage Loisirs»:
«Après les vacances les revoilà, avec une équipe de plus en plus motivée pour amorcer cette nouvelle rentrée 2017-2018. Les activités se multiplient : informatique, cours d’anglais, cours de danse de Sévillane adulte et enfant, cours de danse de salon, atelier mémoire, atelier cuisine, atelier pastel. Et surtout les grands projets à venir avec les fêtes et marchés de Noël qui se clôtureront le 17 décembre par un spectacle gratuit ouvert à tous. On enchaînera ensuite par la préparation du char de la reine de Carnaval 2018 avec « Narbonne en fête », suivie par la Primavéra au printemps. 
Toute l’équipe est sur le pont pour assurer la réussite de cette saison. 
Enfants et adultes sont les bienvenus pour créer le lien social inter-générationnel si important et nécessaire à notre station.» 

La reprise des cours au Tennis-Club

Finies les vacances scolaires comme les vacances tennistiques.
L’école de tennis de Narbonne-Plage a commencé ses cours ce mardi de septembre. 
Les horaires de cette école sportive sont le mardi de 17h à 18h45 et le samedi de 13h à 17h. Cette année les enfants sont pris en charge à partir de 4ans. Déjà un vif succès avec 22 enfants inscrits. Pour tout renseignement ( horaires et jours , veuillez téléphoner à Jérôme Gestin ( moniteur diplôme d’état) au 0614927180. 


Par ailleurs, le Tennis-Club de Narbonne-Plage (TCNP) cher au président Michel Million -Brodaz vous informe que l’assemblée générale ordinaire aura lieu le samedi 14 octobre à 18heures, salle Henri de Monfreid de Narbonne-Plage (sous la mairie annexe), avenue du Théâtre. 


D’autre part, le dimanche 15 octobre aura lieu sur le front de mer d’arrivée le vide grenier du tennis qui mettra fin à la saison des vide - greniers 2017 

Pour les amoureux de La Côte des Roses

Les amoureux de "La Côte des Roses" ne se lassent pas de voir et revoir les compilations de cartes postales et photos du quartier marin de Narbonne, sans nostalgie d'ailleurs mais soucieux du développement de la station. D'en apprécier les changements, bons ou mauvais, les évolutions, l'architecture, bref, la vie d'une station balnéaire, quartier de Narbonne.

Aujourd'hui, le boulevard de la Méditerranée servira de témoin pour montrer l'évolution de la station pendant une période courte et longue à la fois d'une cinquantaine d'années.

Vous y remarquerez les traces de l'évolution; d'abord,des enseignes commerciales où seuls les plus anciens se souviendront, puis de la largeur du boulevard (en 1957, il mesurait 40 mètres de large), puis du stationnement,facteur de croissance du commerce mitoyen, et enfin du fleurissement(l'arrosage automatique n'existait pas).

Un demi-siècle d'histoire locale qui ne manque pas d'interpeller le et les vacanciers ou résidents curieux du développement local.

 

Un défi personnel réalisé

Le vendredi 29 septembre de 14H à 17 heures le Bridge-Club Narbonnais (Avenue H.Mouly . Téléphone: 04 68 32 19 54) ouvre grand ses portes pour accueillir les narbonnais en quête d’apprentissage ou de perfectionnement.

Le président Jacques Joui et son équipe tout comme les joueurs et joueuses du club, vous invitent à venir découvrir ce magnifique jeu de société adapté aussi bien pour les jeunes que pour les aînés.

Ce jeu d’équipe, dans lequel on joue par paire, consolide la mémoire et développe la prise de décision en combinant l’analyse et la synthèse. Il est très utile pour la vivacité de l’esprit et maintien le cerveau en éveil en le sollicitant sans cesse pour réussir un bon résultat.

Le bridge se joue à 4 personnes (2 contre 2), il y a un classement national identique et comparable à celui du tennis qui variera en fonction de vos résultats en compétition ou pas. Des moniteurs diplômés vous montreront les débuts de l’apprentissage ou de l’approfondissement et votre effort personnel fera le reste.

Après votre visite, une collation vous sera offerte partant du principe que la plus grande qualité de ce jeu de société est la convivialité.

Le Bridge-Club ouvre grand ses portes

Le vendredi 29 septembre de 14H à 17 heures le Bridge-Club Narbonnais (Avenue H.Mouly . Téléphone: 04 68 32 19 54) ouvre grand ses portes pour accueillir les narbonnais en quête d’apprentissage ou de perfectionnement.

Le président Jacques Joui et son équipe tout comme les joueurs et joueuses du club, vous invitent à venir découvrir ce magnifique jeu de société adapté aussi bien pour les jeunes que pour les aînés.

Ce jeu d’équipe, dans lequel on joue par paire, consolide la mémoire et développe la prise de décision en combinant l’analyse et la synthèse. Il est très utile pour la vivacité de l’esprit et maintien le cerveau en éveil en le sollicitant sans cesse pour réussir un bon résultat.

Le bridge se joue à 4 personnes (2 contre 2), il y a un classement national identique et comparable à celui du tennis qui variera en fonction de vos résultats en compétition ou pas. Des moniteurs diplômés vous montreront les débuts de l’apprentissage ou de l’approfondissement et votre effort personnel fera le reste.

Après votre visite, une collation vous sera offerte partant du principe que la plus grande qualité de ce jeu de société est la convivialité.

La station prépare son hibernation

La «Boule Lyonnaise» avec aux manettes, Martine Guinard et ses complices Yvette Gonnet comme Maryse Massat n’ont pas compté les heures pour organiser ce traditionnel tournoi de boules parrainé par le Conseil Départemental de l’Aude.
Dès 9 heures, 8 équipes étaient au rendez-vous de l’arbitre et réparties en poules.Elles ont disputé un tournoi haut en couleurs et en bonne humeur.
La pause méridienne obligatoire avec un copieux apéritif se prolongeait par la dégustation d’un boeuf bourguignon prépapré par les bénévoles du club: Martine Guinard , la présidente en tête, entourée par Yvette et Gérard Gonnet sans oublier Maryse Massat à la table, auxquels s’ajoutaient Gérard Cornu, Claude Marchais et Michel Perrin. Dans l’allégresse et la bonne humeur mais avec le sérieux nécessaire au bon déroulement du tournoi, le conseiller départemental Patrick François venait se joindre aux joueurs au moment de la distribution des prix et la remise des lots aux concurrents. Les vainqueurs furent Port la Nouvelle avec 3 parties gagnées suivis par Cuxac d’Aude (2 parties gagnées ) et Narbonne-Plage.
Chaque équipe du podium repartit avec son trophée qui sera bien mis en évidence dans l’armoire aux souvenirs

Gros succès du tournoi estival du Conseil Départemental

La danse country reprendra les cours le lundi 11 septembre à 18 H salle Tramontane , avenue de Provence. Les tarifs restent inchangés: 30 € pour le adultes et 60 € pour les couples et gratuit pour les adolescents de moins de 15 ans. Renseignements au 06 81 05 25 06.

Pour le tennis, le samedi 17 septembre à partir de 13H30 au club, chemin de la fontaine de verre , à côté du centre Evasport. Michel, le président et Marie-Josée vous accueilleront en présence du moniteur: Jérôme.

Pour obtenir des renseignements complémentaires vous pouvez vous adresser à Jérôme, moniteur d'Etat au 06 14 92 71 80 ou consulter le site internet du club: ntpnarbonne.clubeo.com 

Quand country et tennis font bon ménage

Les articles n'ont pas disparu .....Simplement pour rendre les pages plus rapide d'accès il a fallu créer une autre page  et garder les anciennes.

BONNE LECTURE.

Rendez vous en page 2 et 3 en cliquant juste au dessus pour avoir les plus anciens.

Rentrée ensoleillée à Gaston Bonheur

À quelques hectomètres de la plage... la cour de récréation ! Mais ce lundi c’était la rentrée officielle des élèves, pas le jour des vacances pour aller à la plage.
Un soleil magnifique, une ambiance musicale, pour accueillir les enfants des écoles maternelle et primaire accompagnés le plus souvent par les parents voire les grands-parents.
Tout est prêt, listes des élèves par classe affichées, professeurs des écoles en grande forme, des équipements toujours plus adaptés, et surtout, chose rare, la visite de madame l’inspecteur d’Académie (directrice départementale des services de l’Éducation nationale) accompagnée par les élus narbonnais en charge de l’enseignement élémentaire.
Après quelques mots de bienvenue de la DDASEN, place aux professeurs d’accueillir les enfants dans chaque classe dédiée en invitant les familles à accompagner leurs progénitures dans les salles pour les premières heures de classe. Belle initiative.
Il ne restait plus qu’à souhaiter une excellente année scolaire à tous les élèves et une belle réussite.